Street art : Le Comœdia sous les bombes

Street art : Le Comœdia sous les bombes

Environ 130 œuvres sont exposées dans l’espace d’art Le Comœdia, jusqu’au 2 mai. À coups de bombes, de pulvérisateurs, de peintures et de sculptures, l’expo-vente entend dresser un panorama de l’art urbain.

« L’Abbé Pierre est la seule œuvre urbaine qui n’a pas été recouverte à Brest », se souvient Adeline de Monpezat, responsable de la programmation du Comœdia. La pérennité de tous les arts urbains n’étant pas aussi assurée que celle de ce dessin, certains artistes ont accepté de sillonner entre vandalisme revendiqué et cœurs de galeries d’art. Anonymat oblige, Adeline de Monpezat s’est donné de la peine pour réunir des artistes de renom, et dresser ce qui « n’est pas une rétrospective, mais un panorama d’art urbain », dans lequel les graffeurs s’essayent à d’autres supports, techniques et formats.

Le résultat : un ensemble éclectique, qui réunit à la fois les pionniers (Miss Tic) et la scène actuelle (Astro, Levalet), soit douze artistes que rien ne lie, à part peut-être leur attachement à la liberté d’expression. Trois locaux y trouvé leur place : L’Outsider, un dyslexique sud-finistérien obsédé par les lettres, Soemone, originaire de Concarneau, et Wen2, pour Brest.

En parlant de Brestois, un potelet originaire de nos rues s’est glissé dans l’exposition, déguisé en Capitaine Haddock. C’est l’artiste Le CyKlop qui est à son origine, ayant fait des potelets sa spécialité. Ailleurs dans la pièce, on trouve des images de mémoire collective détournées à renfort de personnages sans tête (Levalet), de vrais murs populaires à échelle réduite (Lord Anthony Cahn), des tableaux féministes, mais aussi de grandes bombes fleuries signées Julien Soone.

 

Toutes les œuvres étant mises à la vente, et leurs tarifs s’échelonnent entre 60 € et 32 000 €.

Pratique

Du 6 février (vernissage en soirée avec CyKlop, Soemone, L’Outsider et Wen2) au 2 mai, de 14 h à 18 h, du jeudi au samedi. Le Comœdia, 35, rue du Château, à Brest. Tél. 02 98 20 88 92. Pour cette quatrième expo-vente, le spécialiste Guillaume Pellay animera deux conférences et visites commentées en mars (Tarif : 20 €).

Retrouvez cet article en intégralité sur le site du Télégramme

Newsletter