François-Augustin Guille dit Archiguille

Biographie

François-Augustin Guille nait dans le sud de la France et se passionne très tôt pour la calligraphie. Sans formation particulière, il commence son œuvre par de la peinture figurative. Sa première exposition se tient à la Librairie de l’Institut à Paris en 1953.

Il rencontre Georges Braque en 1956, rencontre déterminante et c’est en 1957 qu’il commence à peindre des toiles que l’on pourrait qualifier comme appartenant à « l’abstraction lyrique ».

Braque lui conseille notamment, de connaitre parfaitement la peinture figurative, afin de mieux comprendre et sentir les tableaux dont il est l’auteur. En 1965, Archiguille tient sa deuxième exposition chez Bernheim-Jeune autour de la « Transfiguration » qui traduit sa propre recherche artistique. Il fonde d’ailleurs à Chicago l’école de la Transfiguration qui cherche « à développer un champ magnétique » polarisé entre figuration et abstraction. Cette peinture veut combiner la mystique métaphysique à l’essentialité de l’art abstrait. Archiguille y dévoile une grande liberté d’expression dans le geste spontané de l’application de la peinture sur la toile » (Archiguille aujourd’hui, ONUG, Palais des Nations, 2004, Genève).

Disponible à L’ESPACE D’ART