Le Street-Art au féminin : conférence de Violaine Pondard

    En raison des mesures sanitaires décidées par le gouvernement dans le cadre de la pandémie de Covid-19, la conférence qui devait se tenir le 05 novembre est reportée. Une nouvelle date vous sera annoncée sous peu.

     

    Les conférences culturelles du Comoedia, galerie d’Art contemporain

     

    Afin de compléter vos connaissances et pour le plaisir, Le Comoedia Espace D’Art lance ses conférences : des moments d’écoute et d’échanges privilégiés autour d’un invité expert en son domaine, analysant les enjeux et ressources d’un thème, en rapport avec l’actualité de la galerie.

    Animée par Violaine Pondard, journaliste indépendante, spécialiste de l’art urbain et auteure de l’ouvrage « Les Arts urbains en Bretagne », cette première conférence du Comoedia qui a pour thème « Le Street-Art au féminin » vous plongera au cœur du travail des femmes street-artistes et de la mise en lumière de leurs œuvres.

    Je m’inscris à la conférence « Le Street-Art au féminin », par Violaine Pondard

     

    Programme de la soirée

     

    • 19 heures : ouverture des portes.
    • 19 heures 50 : fermeture des portes. Au-delà de cet horaire, il ne sera plus possible d’accéder à la conférence.

    Profitez d’un temps privilégié avant la conférence pour visiter l’exposition Feminae ou faire dédicacer votre ouvrage « Les Arts urbains en Bretagne » par Violaine Pondard. Un cocktail vous sera également proposé. 

    • 20 heures : conférence de Violaine Pondard, « Le Street-Art au Féminin ».
    • 21 heures – 21 heures 30 : questions-réponses avec la conférencière.

     

    Informations pratiques

     

    Tarif : 20 €/personne. Nombre limité à 30 places.

    Le règlement s’effectue uniquement sur internet et votre billet numérique ou papier sera à présenter lors de votre venue.

    Pour la sécurité de tous, nous vous remercions de venir masqués et de garder votre masque toute la durée de l’événement.

    Je m’inscris à la conférence « Le Street-Art au féminin », par Violaine Pondard

    Newsletter