Jean-René Debarre

Jean-René Debarre

Biographie

Jean-René Debarre incarne tout à fait l’esprit du style des années 1940 et celles d’après-guerre. Il est sculpteur et enseigne à la fameuse école Boulle.

En 1932, il reçoit le prix et la bourse de la Fondation Blumenthal pour la Pensée et l’Art Français. Cette institution américaine a pour objectif de découvrir et de promouvoir des artistes français aux Etats-Unis.

Il participe à la première tentative contemporaine de réconciliation de l’architecture et de la sculpture comme en attestent ses nombreuses réalisations de décorations murales et fresques pour des lieux privés (sculptures Porte de Clichy à Paris, Fresque à la mairie de Bayeux…) et publics.
A l’occasion de l’exposition universelle à Paris en 1937, il crée le bas-relief du Palais de Chaillot « L’Architecte Civil » qui consacre selon Paul Léon « l’union de l’architecture et des arts décoratifs ».

Jean-René Debarre œuvre activement au renouveau des métiers d’arts d’une part en créant pour la manufacture nationale de Sèvres de nombreuses sculptures de porcelaine ; et d’autre part, en collaborant avec des maîtres ébénistes tels Pascaud et Leleu pour la réalisation de gravures et d’ornements décoratifs de meubles.
Pour la construction du Théâtre du Comœdia au début des années 1950, l’architecte Michel Ouchacoff fait appel à l’artiste pour toutes les fresques intérieures et extérieures. Les œuvres de Jean-René Debarre créées à cette occasion représentent un ensemble artistique tout à fait exceptionnel.